Crèche

La crèche, c’est toute mon enfance qui m’a suivi avec constance jusqu’à aujourd’hui. La crèche, c’est cette partie de moi-même qui reste incrustée profondément dans ma culture et ma tradition chrétienne. Cette petite étable n’a l’air de rien. Elle est pourtant la plus grande cathédrale jamais construite dans le monde entier, par petits morceaux, avec ferveur et respect. Des constructions répétées chaque année dans tous les villages et toutes les villes de France.

A la crèche est associé le sapin, élancé, vert et incomparablement parfumé. Cette odeur de résine reste gravée dans mon disque dur. Elle est l’une de mes madeleines. Au sommet du bel épineux, souvent, une étoile brille de tous ses feux.

Si tu interroges les enfants aujourd’hui, peu nombreux sont ceux qui connaissent la signification de ces symboles, la crèche, le sapin et l’étoile. Pourtant, leurs yeux s’écarquillent lorsque s’illuminent les décorations de Noël.

Lors des festivités du nouvel an chinois, de la même manière, le regard de nos petits est scotché par les dragons de feu et autres artifices, sans connaître sans doute la signification de cette débauche de lumières.

Est-ce que nous allons, au nom de l’intolérance, priver nos enfants de ces moments magiques ? Au nom de quelle dictature oserions-nous faire ça ? Au nom de quelle faiblesse allons-nous instaurer le couvre-feu ?

Réveillons-nous ! Soyons fiers de nos racines chrétiennes, ou -à tout le moins- laissons nos enfants rêver.

Quelles que soient nos croyances.